Comment Enscape s'est imposé dans un cabinet d'architecture ? - Elmtec

Distributeur de solutions logicielles AEC pour l'architecture, la construction, la décoration intérieure et le design

Comment Enscape s’est imposé dans un cabinet d’architecture ?

Entretien avec Aurélie Schiavi, associée chez DRLW, cabinet d’architecture

L’agence DRLW, résultat de la collaboration de quatre architectes rhénans, possède une expérience de plus de 40 ans dans la construction et la rénovation de divers types de bâtiments. Avec une expertise phare dans la conception d’aéroports, elle s’est également illustrée dans l’immobilier d’entreprise, les infrastructures sportives, les établissements d’enseignement, les établissements de santé, ainsi que dans des programmes de logements.

Fortement ancrée dans sa région d’origine, l’Alsace, l’agence a réalisé des projets d’importance tels que la conception et la réalisation de l’îlot 5 du nouveau quartier d’affaires au Wacken à Strasbourg, ainsi que la réhabilitation du centre commercial emblématique « Maison Rouge » sur la place Kléber.

Au-delà de l’Alsace, l’agence s’épanouit à l’échelle nationale, se distinguant notamment dans les secteurs aéroportuaires et du transport. Elle a pris part à des projets d’envergure tels que la construction du nouveau technicentre de Sotteville-lès-Rouen, la réalisation du dépôt-tramway d’Avignon, et la construction de cinq hangars destinés aux avions privés pour Amac Aérospace.

Le développement de l’agence s’est étendu progressivement, et elle compte actuellement 65 collaborateurs, dont 7 associés, répartis au sein de deux agences à Mulhouse et à Strasbourg. Cette croissance témoigne de son engagement continu dans le domaine de l’architecture et de la construction à travers toute la France.

Aurélie Schiavi

Aurélie Schiavi a débuté son parcours en suivant des études à l’école d’Architecture de Nancy, où elle s’est ensuite orientée vers l’urbanisme. Elle a obtenu son diplôme d’Architecte Diplômée d’État en 2007. Après cela, elle a rejoint l’agence luxembourgeoise BENG architectes associés en 2008, où elle a acquis une expérience significative au cours de près de 8 ans. Durant cette période, elle a développé des compétences et a démontré son goût pour le travail en équipe.

En 2015, de nouveaux horizons personnels se sont présentés à elle, la conduisant à s’installer en Alsace. En janvier 2016, elle a rejoint l’agence DRLW architectes. Spécialement impliquée dans les domaines de la santé, du médico-social, de l’urbanisme et des logements, Aurélie combine son empathie générale avec une maîtrise des espaces intérieurs, lui permettant de concevoir des ambiances et des architectures adaptées aux divers projets de soin dont elle est responsable. Aurélie intervient à toutes les étapes de la mission de la maîtrise d’œuvre, tant en phase d’études qu’en phase de travaux.

Forte de 14 années de pratique, aussi bien dans la conception que dans le suivi architectural, sur des projets de taille et de nature variées, elle a affiné progressivement son approche urbaine, sociale, économique et technique des projets.

Aurélie, comment avez-vous découvert Enscape ?

Je cherchais un logiciel permettant de réaliser facilement des rendus de vues intérieures qualitatives (les clients, les élus, les acteurs publics, sont de plus en plus en demande d’images, de films, et ce dès les toutes premières phases de conception.)

J’ai questionné une amie architecte d’intérieur, c’est elle qui m’a guidé vers Enscape. Et notre partenaire CapInfo nous a accompagnés pour son déploiement.

Enscape est un logiciel simple, intuitif et efficace. Nous travaillons avec Enscape dans toutes les phases de conception et de développement des projets.

Qu’est ce qui vous a le plus séduit ?

Le rendu des textures et de la lumière est très convaincant, notamment pour les perspectives intérieures.
Dans l’ensemble les rendus sont vraiment qualitatifs, il en va de même pour les temps de rendus images qui sont assez courts.

Enscape est un outil parfait pour générer rapidement des vues 3D de qualité sans réglages fastidieux, ce qui permet de consacrer davantage son temps de travail à la conception des projets et non à la production d’images.

Ses fonctionnalités de réalité augmentée et de VR sont de réels atouts et les prochaines que nous souhaitons adopter largement chez DRLW.

Comment envisagez-vous le futur de l’architecture ?

Le futur de l’architecture sera plus écologique, avec un retour à des techniques innovatrices et moins énergivores, à des savoir-faire locaux. La question du changement climatique est au cœur de nos enjeux sociétaux aujourd’hui, avec le développement des certifications environnementales dans la rénovation ou la construction (bâtiment BBC, BEPOS, NF Habitat. . .).

Il faut désormais penser une architecture évolutive et réversible, imaginer des bâtiments qui puissent changer d’usage avec le temps. L’évolution future du bâtiment est pensée en amont ce qui permet de transformer aisément et presque sans coût écologique le bâtiment.

Il faudrait revenir aux fondamentaux des futurs usagers, et penser encore plus à l’intérêt de ceux qui utilisent les bâtiments.

Enfin, l’avenir de l’architecture sera évidemment parfaitement connecté, automatisé et avec un partage des connaissances. Aujourd’hui, on peut par exemple créer des projets en 3D et se balader virtuellement dedans en réalité augmentée. »

Quelles sont les problématiques qui traversent votre métier actuellement ?

Le monde de l’architecture se complexifie : les normes de mise en œuvre et législations s’intensifient, les contraintes pour les entreprises du chantier notamment en termes de sécurité ou d’hygiène s’accentuent. Notre agence se doit d’être à jour et de modifier ses pratiques en permanence pour être en règle avec la législation.

Il y a aussi la modernité des outils que l’on utilise ; l’architecte a troqué ses crayons, calques et sa règle en T pour un ordinateur doté de logiciels super puissants qui nous permettent de conserver et partager nos données.

Le BIM va dans ce sens et constitue un outil indispensable à l’heure actuelle.

Nous vivons une crise du logement aujourd’hui, le prix au m² de la construction et des terrains augmente. Le logement est devenu une préoccupation et un enjeu majeur pour notre société.

Il faut chercher à concevoir les projets pour le confort et l’agrément des habitants, avec l’optimisation des vues, la bonne orientation, et un maximum d’espace. Il faut également chercher à répondre aux désirs des nouveaux urbains : offrir un environnement plus participatif, plus appropriable, avec plus de relations entre les habitants.

La thématique de la santé est un enjeu majeur de notre secteur, encore plus aujourd’hui en cette période de pandémie. La conception des bâtiments et des espaces publics doit favoriser l’inclusion et le bien-être pour favoriser la santé des usagers. Que ce soit en priorité dans la conception de bâtiments de santé (hôpitaux, maisons de retraite) ou de bureaux, logements ou écoles, tous les bâtiments doivent être pensés en termes d’amélioration de la qualité de vie des occupants. Cela peut passer par l’aménagement d’espaces végétalisés, de zones de rencontre ou de divertissement.

L’aéroport de Bâle Mulhouse

En 1995, DRLW marque un tournant en se faisant connaître de l’Euro Airport Bâle-Mulhouse-Fribourg grâce à la réalisation du pool technique. La victoire du concours international en 1996 pour l’extension des installations terminales de cet aéroport démontre sa compétence dans la gestion de projets de grande envergure et sa capacité à diriger une équipe pluridisciplinaire. Le projet a consisté à unifier les entités programmatiques de l’aéroport en habillant l’ancienne aérogare d’une enveloppe extérieure vitrée portée par des arbres en acier. Cette opération, réalisée en site occupé, a été suivie par d’autres projets d’aéroports, et en 2004, l’agence a été récompensée par le Prix des plus beaux ouvrages de constructions métalliques.

Avec ce projet, l’agence DRLW Architectes démontre sa compétence dans la gestion de projets de grande envergure et sa capacité à diriger une équipe pluridisciplinaire.

Le siège de Puma France

Le siège Puma, intégré à l’Ilot 5 du quartier d’affaires au Wacken à Strasbourg, se distingue par son emplacement sur le site de l’ancien théâtre du Maillon, ex-Parc des Expositions. Avec une surface de 4 500 m², ce bâtiment emblématique en verre incarne qualité et innovation. Inspiré par l’image du portique du Maillon, le siège Puma adopte une esthétique épurée et contemporaine, se présentant comme un vaste volume transparent en contraste avec l’édifice historique repeint en rouge. À l’intérieur, des bureaux de haut standing offrent une vitrine aux activités de ce nouveau quartier d’affaires, situé en face du Parlement Européen.

Derniers articles

Découvrez l’occlusion ambiante grâce au nouveau moteur graphique de SketchUp 2024

Quoi de neuf  dans SketchUp 2024 ? Nouveau moteur graphique et ajout de l’occlusion ambiante La version 2024 de SketchUp propose des améliorations significatives pour la création de visuels réalistes directement dans l’application. Une des fonctionnalités phares est l’ajout de l’occlusion ambiante, permettant d’ajouter de la profondeur aux modèles et de...

Enscape 4.0 – nouvelles ressources & nouvelles compatibilités

Enscape 4.0 – L’outil de visualisation pour tous La version 4.0 d’Enscape marque un tournant décisif, cette mise à jour transforme Enscape en une solution véritablement multiplateforme, permettant aux utilisateurs de macOS de bénéficier d’un processus de conception et de visualisation aussi intuitif et rapide que celui disponible sur Windows et Enscape 4.0 apporte des […]